Formulaire de recherche

Le tribunal de commerce de Bruxelles a rendu une première décision dans l'affaire de questionnaires médicaux problématiques.

Test-Achats a estimé devant le tribunal de commerce de Bruxelles que le questionnaire médical soumis par Axa à ses clients dans le cadre d'une assurance solde restant dû était illégal.

L'Afsca ainsi que le cabinet de la ministre de la Santé, Maggie De Block, soulignent toutefois qu'ils suivent l'exemple européen en ne publiant ce type d'informations que s'il existe un risque pour la santé.

L'association de défense des consommateurs demande des précisions sur des éléments issus du rapport de l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire.

DKV avait annoncé à ses clients une hausse de la prime "chambre particulière" de 7,84%

Les tests réalisés par l'organisation de défense des consommateurs Test-Achats sur une série de produits cosmétiques démontrent que les perturbateurs endocriniens y sont peu présents, indique l'organisme mardi dans un communiqué. Test-Achats a, en outre, élaboré un tableau permettant d'identifier facilement les substances à éviter. Un dossier complet au sujet de chacune de ces substances potentiellement problématiques est également accessible en ligne, afin d'éclairer les consommateurs.

Test-Achats a déposé sa plainte à l'encontre d'AG Insurance et Belfius concernant le questionnaire médical qu'ils soumettent à leurs clients dans le cadre d'une assurance solde restant dû.

L'organisation de défense des consommateurs Test-Achats a introduit des actions en cessation auprès du tribunal de commerce de Bruxelles contre les assureurs AG Insurance, Axa et Belfius.

L'association de défense des consommateurs, Test-Achats, a comparé les effets de 20 dentifrices, dont 18 blanchissants et deux normaux, en laboratoire.

Fin 2009, DKV avait informé ses clients bénéficiant d'une assurance complémentaire pour l'hospitalisation en chambre particulière qu'elle pratiquerait une augmentation tarifaire de 7,84%.

Pages