Formulaire de recherche

Plus de 50.000 médecins appelés à élire leurs syndicats à partir du 7 juin
06/06/2018 - 10:31

Tous les médecins pourront voter pour un syndicat médical à partir de jeudi jusqu'au 26 juin minuit. Les syndicats élus seront représentés dans certains organes de l'Inami, l'Institut national d'assurance maladie-invalidité. Il s'agit principalement d'organes de concertation, tels que la Commission nationale médico-mutualiste ou le Comité de l'assurance.

Les 50.612 médecins inscrits sur la liste électorale devront choisir entre l'Association belge des syndicats médicaux (ABSyM), le Cartel regroupant l'ASGB, le GBO et MoDeS ainsi que l'Alliance Avenir des Médecins (AADM). Le vote, qui est secret, se tiendra uniquement sous forme électronique, via l'application de l'Inami.

Ces élections se tiennent tous les 4 ans et sont primordiales pour les syndicats médicaux car elles détermineront la manière dont ils pourront influer sur la future politique de santé.

L'AADM, qui participait pour la première fois en 2014, propose cette année un programme intitulé "Le changement pour le progrès" axé sur quatre thèmes: l'organisation des soins, la qualité des soins et de la vie, l'abordabilité et l'accessibilité, et la numérisation.

L'ABSyM a fait campagne sous le slogan "Mais oui, vous pensez comme nous!". Son programme comprend 20 points d'action dont l'amélioration de l'équilibre entre le travail et la vie privée du médecin, une prescription uniquement réservée aux médecins ou encore un rôle central pour le généraliste.

Le Groupement belge des omnipraticiens (GBO), qui fait partie du Cartel, met lui l'accent sur quatre points: des honoraires justes, une vie de qualité pour le médecin généraliste, le rassemblement de toutes les générations chez les généralistes et le respect du métier de généraliste.

Lors de la dernière élection, l'ABSyM avait obtenu un total de 55,16% des voix, le Cartel 22,45% et l'AADM 20,71%. Les sièges sont ensuite répartis de manière proportionnelle dans les différents organes de l'Inami.

Le taux de participation avait atteint 37,54%, avec 7.852 généralistes et 9.548 spécialistes qui avaient voté. Aucun quorum de participation n'est requis.