Zoekveld

Seuls 59% des prématurés recevraient les soins appropriés en Belgique! (Etude)
06/07/2016 - 03:08

Une étude qui vient de paraitre dans le BMJ éveille certaines craintes quant aux soins administrés aux enfants prématurés. Elle a concerné 11 pays européens, dont la Belgique.

EPICE, c’est le nom de l’étude, acronyme pour « Effective Perinatal Intensive Care in Europe for very preterm births », a évalué l’implémentation de 4 mesures de soins pour les grands prématurés et leur impact sur la pratique clinique et la morbi-mortalité néonatale.

Il s’agit donc d’une étude prospective observationnelle multinationale. Elle a concerné 19 régions de 11 pays européens couvrant 850.000 naissances annuelles. L’étude a concerné 7336 enfants nés entre la 24ème et 31ème semaines (+6). Aucun enfant ne présentait de malformation congénitale au moment de l’admission.

L’évaluation a concerné le niveau de soins néonataux, l’administration de corticostéroïdes avant la naissance, la prévention de l’hypothermie et l’utilisation de surfactant endéans les deux heures suivant la naissance ou la pose d’un masque à pression positive. La mortalité à l’hôpital et la morbidité néonatale à la sortie de celui-ci ainsi qu’un indice composite rassemblant les deux ont servi de maître-étalons.

Sur l’ensemble, seuls 58,3% des enfants ont reçu les soins appropriés. La Belgique se situe dans la moyenne avec 59%.Les chercheurs ont découvert que les enfants avec une croissance restreinte, un score d’Apgar bas ou qui sont nés le jour de l’admission de la mère à l’hôpital ont moins de chances de recevoir les soins ad hoc. Après ajustement, il apparait que les enfants recevant les soins adéquats ont 28% de risques en moins de décéder ou de présenter une morbidité sévère à l’hôpital et 12% de moins à l’hôpital ou après la sortie de celui-ci.

Il y a donc un réel effort à faire en matière de soins aux grands prématurés.

Use of evidence based practices to improve survival without severe morbidity for very preterm infants: results from the EPICE population based cohort