Formulaire de recherche

23rd Mai, 2013

Le chef du service dénonce le départ de jeunes médecins hautement qualifiés

Johan Bellemans, le chef du service orthopédique de l’UZ Leuven, a écrit une lettre ouverte dans laquelle il dénonce le départ de jeunes médecins hautement qualifiés
Il a envoyé son témoignage à tous les quatre cents membres du personnel de l’UZ Leuven. «Nous assurons la formation de médecins de talent, mais nous les voyons partir en masse vers les hôpitaux périphériques de Flandre,» déclare Johan Bellemans. «Pour la seule et unique raison qu’ils y sont nommés à durée indéterminée, avec un salaire supérieur et un meilleur soutien administratif. Cela n’a jamais été aussi sérieux qu’aujourd’hui.» Ces départs sont un véritable casse-tête pour le Dr Bellemans et ses confrères. «Il est question à l’UZ Leuven de mettre fin une fois pour toutes aux nominations à durée indéterminée, et cela est à l’origine de frustrations,» explique encore le Dr Bellemans. «C’est ainsi que l’hôpital d’Alost a mis en place son service de cardio-chirurgie en engageant des médecins formés chez nous. Genk, Anvers, Hasselt et Bruxelles viennent aussi débaucher des médecins chez nous. En tant que chef de service je vois partir mes éléments les plus talentueux. Et je ne suis pas le seul.» Le Dr Bellemans n’épargne pas non plus la direction de Gasthuisberg. Selon lui, il aurait fallu intervenir plus tôt et de manière plus efficace. «La communication avec la base est mauvaise. Les jeunes travaillent ici un an ou deux sur la base de contrats temporaires, perçoivent un salaire médiocre et n’ont pas de perspectives d’avenir concrètes. Ils tâtonnent dans le noir, mais n’osent rien dire car ils ont peur de compromettre leur carrière. Il ne faut pas pour autant faire tomber des têtes, mais nous devons absolument choyer nos meilleurs talents si nous voulons encore être l'hôpital de pointe dans dix ans. La direction doit absolument aborder ce problème avec l’université et avec les autorités.» L’université se dissocie clairement de cette lettre ouverte. Mais ces doléances ne sont pas nouvelles et on les entend aussi dans d’autres facultés. L’hôpital Onze Lieve Vrouw (Notre Dame) d’Alost réagit.

23rd Mai, 2013

A la recherche de l’impact potentiel des tendances fondamentales qui transforment le secteur de la santé

Vendredi dernier deux bureau de consultance, In2Pharma et IM Associates on réuni une cinquantaine de partenaires à Louvain dans le muse “M” pour un Safari de Scénarios d’avenir pour le secteur de la santé.
Quatre orateurs proéminents préparaient l’audience afin d’aller à la recherche de l’impact potentiel des tendances fondamentales qui transforment le secteur de la santé.

23rd Mai, 2013

une véritable révolution dans le traitement de la tuberculose

Janssen Pharma a provoqué une véritable révolution dans le traitement de la tuberculose. En effet, pour la première fois depuis quarante ans, un nouveau médicament, la bédaquiline (un antibiotique), a été approuvé en priorité par la FDA (Food and Drug Administration des Etats-Unis), alors même que Janssen n’était qu’à mi-parcours dans la réalisation des tests sur les humains imposés par la loi. C’est beau, mais en même temps exceptionnel. Ceux qui assurent la formation des médecins dans notre pays n’accordent pratiquement aucune attention à la recherche et au développement, affirment les porte-parole de Janssen Pharma.

Pages