Formulaire de recherche

A l'occasion des 20 ans de la limitation du nombre de numéros Inami délivrés aux professionnels de la santé, étudiants et acteurs du terrain se réunissaient pour établir un bilan.

Près de 1.000 candidats (989) à l'examen d'entrée aux études en médecine et dentisterie, organisé le 8 septembre dernier, étaient inscrits en première bachelier lors de l'année académique 2016-2017, indique lundi l'Académie de recherche et d'enseignement supérieur (Ares) à Belga. Seuls 246 d'entre eux ont été déclarés lauréats, dont 224 en médecine et 22 en dentisterie, soit à peine un quart.

Les étudiants, réclamant notamment le passage en 2e année des étudiants reçus-collés et allégés ayant échoué à l'examen d'entrée, espéraient être reçu par Mme De Block.

Une cinquantaine d'étudiants en médecine ont manifesté mercredi devant la tour des finances à Bruxelles, siège du cabinet de la ministre fédérale de la Santé, Maggie De Block.

Ce mercredi 20 septembre à 13h, une manifestation de soutien aux étudiants en médecine aura lieu devant la tour des finances de Bruxelles.

"Ce qui est annoncé comme un examen d'entrée a toutes les apparences d'un concours caché", réagit le Cium.

Plusieurs dizaines d'étudiants ont manifesté vendredi après-midi devant le siège de la Fédération Wallonie-Bruxelles, à Bruxelles, pour clamer leur opposition aux mécanismes de sélection appliqués aux études de médecine et de dentisterie. Le ministre francophone du Budget André Flahaut et le cabinet du ministre de l'Enseignement Supérieur Jean-Claude Marcourt leur ont promis de mettre le point à l'ordre du jour lors du prochain conseil des ministres.

L'examen d'entrée en médecine et dentisterie doit impérativement avoir lieu pour permettre aux étudiants actuels d'obtenir un numéro Inami, souligne le CIUM.

Le premier auditeur du Conseil d'État a rendu mardi un avis négatif sur le recours intenté par huit associations étudiantes contre les quotas du concours organisé en fin de première année de médecine en Fédération Wallonie-Bruxelles, annoncent les organisations mercredi. Ces dernières contestent le classement qui sera établi à l'issue de ce concours car il se basera sur des quotas jugés illégaux.

Trois associations étudiantes ont introduit un recours au Conseil d'Etat contre les classements qui seront établis à l'issue du concours d'accès aux études de médecine et dentisterie

Pages