Formulaire de recherche

La décision du Conseil d'État de suspendre le classement du concours de médecine organisé par l'université de Liège en fin de 1ère médecine a pour effet d'autoriser tout étudiant ayant réussi les 45 crédits nécessaires à passer en 2e année de bachelier, estime l'Unécof, l'Union des étudiants de la communauté française.

La Fédération francophone des étudiants affirme que "le problème fondamental du dossier porte sur l'existence de quotas fédéraux alors qu'une pénurie de médecins sévit à travers tout le pays".

"Aucune limitation d'accès à la deuxième année d'étude n'existe actuellement si ce n'est la réussite des 45 crédits requis", indique le Conseil d'État dans son arrêt rendu vendredi sur le concours instauré en fin de 1ère année en médecine.

Le Conseil d'État a suspendu l'exécution du classement du concours de médecine organisé par l'Université de Liège à l'issue de la première année d'études de médecine

Les Chambres Syndicales Dentaires (CSD) plaident pour l'introduction d'un examen d'entrée en médecine et dentisterie et se disent prêtes à collaborer avec le pouvoir politique.

Le Dr. J.J Rombouts, en tant qu'acteur "historique" ( ancien doyen de la faculté de médecine de l'UCL) veut exprimer un point de vue qui prenne en compte le passé

L’Unécof et le CIUM appellent les Ministres Marcourt de De Block à se réunir en urgence afin de discuter d’une solution.

Le Comité Inter-Universitaire des étudiants en Médecine (CIUM) rappelle que l’arrêté du Conseil d’Etat a suspendu uniquement le classement des plaignants namurois.

Les jeunes de DéFI ont réclamé mercredi la fin des quotas de numéros Inami accordés aux médecins sortant des études, ...

Les étudiants en médecine ont appris que le concours au bout de la première année a été suspendu par le Conseil d’Etat suite au recours d’une dizaine d’étudiants provenant de l’Université de Namur.

Pages