Formulaire de recherche

La généralisation de la prescription électronique de médicaments pour les patients en ambulatoire est reportée de quelques mois, L'APB donne plus d'explications aux pharmaciens

La généralisation de la prescription électronique de médicaments pour les patients en ambulatoire est reportée de quelques mois, indique l'INAMI sur son site web

L’obligation d’utiliser la prescription électronique sera reportée au 1er mai 2018. PARIS, le système mis en place pour les prescripteurs sporadiques, sera utilisable à partir du 1er décembre 2017

Jusqu'à ce jour, il n'existait pas de solution pour établir et, surtout, imprimer une prescription électronique lorsque le médecin se rend en visite au domicile du patient.

En principe, la mesure transitoire relative aux prescriptions électroniques aurait dû prendre fin ce 1er octobre. L’INAMI a toutefois décidé de la prolonger de trois mois supplémentaires. En cas d’erreur manifeste empêchant de traiter une prescription ou d'impossibilité d'accès à la prescription électronique sur le serveur Recip-e (en raison d’une “indisponibilité persistante des services de base d’eHealth”), vous pouvez délivrer les médicaments sur la base des informations présentes sur la “preuve de prescription électronique”.

La ministre de la Santé Maggie De Block proposera après l'été un software censé venir en aide aux médecins plus âgés.

Afin d’offrir à chaque prescripteur la possibilité de faire des prescriptions électroniques en dehors du DMI, l'INAMI mettra à votre disposition un programme web offrant un service minimal avant la fin de l’année 2017.

Le Comité de l'Assurance de l'INAMI a, sur la demande insistante de l'APB, prolongé de trois mois la période transitoire.

L’INAMI prévoit au quatrième trimestre de 2017, la mise à disposition gratuite d’une application ne nécessitant qu’un navigateur web, ainsi qu’un lecteur de carte e-ID.

Plus d'infos sur les statuts 'delivered', 'in process', 'revoked' en 'archived'

Pages