Formulaire de recherche

Le ministère de l'Intérieur serait en train de tester une application mobile qui pourrait être utilisée par les médecins en cas de situation menaçante.

L’agresseur des pharmaciens a été arrêté alors qu’il s’apprêtait à commettre un septième vol à main armée dans une pharmacie. Une vidéo effrayante montre également la violence des agressions.

En 2014, la police a totalisé 3.178 plaintes pour des vols et extorsions commis dans des hôpitaux, soit 11% de plus que l'année précédente. Concernant les agressions physiques, c'est quasi le statu quo avec 564 plaintes en 2014 (contre 561 en 2013), lit-on mercredi dans les journaux de Sudpresse.

Pour se prémunir, les hôpitaux ont investi dans des caméras de surveillance et dans des services de gardiennage. Selon le SPF Intérieur, 84 hôpitaux en Belgique disposent aujourd'hui d'un service interne de gardiennage autorisé.

L'APB et la Police fédérale collaborent au déploiement d'un Plan d'action national visant à améliorer la sécurité en pharmacie. Pour faire coller le plus possible ce plan aux besoins concrets des pharmaciens, l’APB avait lancé, à l’instar de PharmaPlanet l’année passée, une grande enquête en ligne.

Les associations féminines ont organisé samedi une action de sensibilisation contre la violence faite aux femmes à l'occasion de la troisième édition du V-Day.

L'institution hospitalière flamande AZ Sint-Maarten veut instaurer dans ses trois sites, à Malines et à Duffel, des mesures de sécurité supplémentaires à la suite de plusieurs cas d'agression envers son personnel durant les derniers mois. L'information a été divulguée par le journal flamand Gazet Van Antwerpen mercredi et a été confirmée par la direction de l'hôpital.

Un Liégeois a été déféré au parquet pour avoir menacé avec un couteau une pharmacienne ansoise afin d'obtenir une dose supplémentaire de médicaments de substitution.

Au moins 475.000 personnes ont été tuées par meurtre dans le monde en 2012, faisant de l'homicide la quatrième plus importante cause de mortalité chez les individus de 15-44 ans.

Un déséquilibré a tué jeudi à l'arme blanche sept personnes, dont six infirmières, dans un hôpital du nord de la Chine.

A en croire une étude parue dans le JAMA Pediatrics, la réponse est affirmative. Ainsi, des jeunes qui auraient été blessés lors d’une altercation avec des pairs seraient plus enclins à subir à nouveau des violences dans les jours qui suivent. Au-delà du constat, les auteurs de l’article ont voulu comprendre ce phénomène afin de mettre en œuvre des actions afin de rompre ce cercle vicieux.

Pages