Formulaire de recherche

L'Assemblée Générale qui s'est tenue la semaine dernière à l'APB a procédé à l'élection d'un nouveau Conseil fédéral et d'un nouveau Comité directeur
pour les années 2014-2015

Dès le 1er janvier 2014, le pharmacien percevra un honoraire de 20 euros par "entretien d'accompagnement d'une nouvelle médication" dans le traitement de l'asthme, selon les termes d'un arrêté royal

Dans une note sur son site, l’INAMI précise aux médecins les modalités pratiques de ce nouveau service en pharmacie pour le patient asthmatique chronique

Le mardi 10 décembre 2013, la division Vigilance de l'agence fédérale des médicaments et des produits de santé (afmps) organise une « journée pharmacovigilance »

Lors de sa séance du 26 septembre 2013, le Conseil national s’est prononcé sur la présence dans les pharmacies de cigarette électroniques.

Les pays anglo-saxons, en particulier les États-Unis, ont recours depuis des années à ce mode de dispensation.

Outre-Atlantique, le pharmacien reçoit les médicaments en vrac et il prépare de petits flacons contenant le nombre exact de comprimés ou de gélules, sur lesquels il colle une étiquette comportant le nom du malade, celui du médecin, le détail de la prescription, etc.

Mais cette pratique de vente à l’unité est-elle transposable en France?

Vous êtes pharmacien dans une pharmacie publique et vous délivrez pour la première fois un corticostéroïde à inhaler à un patient asthmatique chronique ? Depuis le 1er octobre, vous pouvez proposer à ce patient un accompagnement personnalisé pour l’aider à bien gérer son asthme. Cet accompagnement peut également être initié à la demande du médecin et/ou du patient.

Mardi midi, les députés européens réunis à Strasbourg ont votés à une écrasante majorité -620 voix pour, 43 contre et 14 abstentions – la directive tabac dans ses grandes lignes.

Les députés européens doivent être "audacieux" et "faire preuve de courage" en votant le texte de la directive tabac porté par la commission Santé du parlement européen.

Le Conseil des ministres a approuvé un projet d'arrêté royal concernant le contrôle des denrées alimentaires présentes en pharmacie ou dans l'établissement de grossistes-répartiteurs en médicaments.

Pages