Formulaire de recherche

La députée fédérale cdH Catherine Fonck déplore le maintien par le gouvernement fédéral de la clé de répartition actuelle de quotas Inami entre la Flandre et les francophones.

La ministre fédérale de la Santé, Maggie De Block, a affirmé que tous les étudiants actuellement en dernière année de médecine auront bien leur numéro Inami à la fin de l'année.

La ministre flamande en charge de l'Enseignement supérieur, Hilde Crevits (CD&V), a salué l'accord du gouvernement fédéral sur les quotas Inami pour 2022.

La N-VA s'est réjouie jeudi soir de l'accord intervenu au sein de la majorité fédérale sur le nombre et la répartition de quotas Inami pour 2022.

Le gouvernement fédéral s'est accordé sur le nombre de numéros Inami qui seront octroyés aux nouveaux médecins diplômés en 2022.

Le gouvernement donne le feu vert à un arrêté royal sur les quotas fixant le nombre de médecins dont notre pays aura besoin en 2022.

Maggie De Block a affiché sa volonté de délivrer un numéro Inami à tous les étudiants actuellement engagés dans des études de médecine et de dentisterie en Fédération Wallonie-Bruxelles

La suite de la saga du numerus clausus pour les études de médecine soulève de nombreuses questions attenantes. Dans un communiqué le Cartel  (ASGB-GBO-MoDeS) propose « une régulation souple et modulée à l’entrée et à la sortie des études pour assurer le maintien d’une offre médicale adaptée aux besoins de notre système de soins, dont l’organisation mérite d’être repensée afin de garantir des soins de qualité pour tous. »

 

Pour le Cartel, les propositions de résolution s'axent sur plusieurs aspects :

Dans un communiqué de presse conjoint ,les ministres De Block et Marcourt disent travailler ensemble pour trouver une solution équilibrée

En réponse au grand débat qui se prépare sur le numerus clausus, l’ABSyM appelle, dans un communiqué jeudi, à maintenir une régulation des numéros INAMI. Elle explique pourquoi.

Pages