Formulaire de recherche

Le Sénat a adopté un rapport contenant des recommandations invitant les différentes entités du pays à veiller à la qualité des applications électroniques offrant des services en matière de santé.

Maggie De Block a annoncé les résultats de la sélection des projets pilotes utilisant des applications de santé et des appareils mobiles.

Hervé Jouves, président du groupe Lafayette Conseil, prépare le lancement d’un nouveau réseau de pharmacies dédié entièrement au maintien à domicile et au bien-être.

l'INAMI appelle tous les fournisseurs d'applications digitales "Mobile Health" à se faire connaître via un questionnaire à rentrer avant le 30 juin.

Une start-up américaine, Propeller Health et Boehringer Ingelheim, s’unissent pour proposer gratuitement à près de 2.500 patients asthmatiques des inhalateurs connectés Respimat.

Un smartphone qui détecte la malaria, une application connectée pour la réhabilitation post opératoire du genou et un objet connecté pour l’autodiagnostic de la dysfonction érectile … Trois des douze projets innovants présentés à l’issue d’un hackathon de 48 heures auquel ont participés près de 120 personnes ce week-end dans les locaux de Pfizer à Bruxelles. Programmeurs, designer, pharmaciens, médecins, patients.

Le week-end du 18 mars, la société pharmaceutique Pfizer accueille dans ses bureaux 100 profils créatifs pour le tout premier mHealth Hackathon officiel en Belgique.

La dernière version de la plate-forme PACSonWEB de Dobco Medical Systems permet aux radiologues d'établir des rapports d'examens d'imagerie à n'importe quel endroit disposant d'une connexion internet, en utilisant simplement un navigateur web et leur smartphone . L'appli installée sur le smartphone se charge de la reconnaissance vocale et le navigateur est utilisé pour évaluer les clichés radiologiques téléchargés depuis l'hôpital sur son PC ou sur une tablette.

Le week-end du 18 mars, la société pharmaceutique Pfizer accueille dans ses bureaux 100 profils créatifs pour le tout premier mHealth Hackathon officiel en Belgique.

Les applications Santé sur nos smartphones et nos tablettes et autres montres connectées font flores. Si beaucoup sont d’un très bon niveau, d’autres pèchent par un manque de précision. Cependant, dans tous les cas selon des chercheurs de l’université de Washington, les données rapportées par le patient vers son médecin traitant peuvent être très nombreuses, trop nombreuses pour que ce dernier puisse les traiter correctement. Ceci constitue une source de frustration pour le patient et pour le médecin.

Pages