Formulaire de recherche

120 médecins généralistes pourront bientôt participer à un projet-pilote qui permettra de faire appel, via vidéo conférence, à des médiateurs interculturels.

La mise en place d'un contrôle psychologique annuel et obligatoire pour aider les médecins qui souffrent de burn-out, de problèmes d'alcool ou psychologiques ne séduit pas l'ABSyM.

Domus Medica veut mettre en place, avec le cabinet De Block, un contrôle médical annuel. Une proposition qui va trop loin pour les syndicats médicaux et qui surprend l’Ordre des médecins.

Les généralistes libéraux français réunis en congrès la semaine passée avec le syndicat MG France réclament plus de moyens pour la médecine générale. Ils réclament un « forfait structure » de 10.000 € par médecin et par an.

Comme chaque année l’INAMI octroye aux généralistes un certain nombre de primes destinées à encourager et à soutenir votre pratique.

Dans un communiqué l’ABSyM précise lundi sa position par rapport aux gardes de médecine générale et annonce bientôt l’aboutissement des négociations au cabinet De Block.

Dans une lettre ouverte la FLAMG demande la suppression de l’obligation de déplacements de 22h à 7h, les subsides pour les projets de PMG et enfin un 1733 effectif.

L'AbSyM répond au nouveau arrêté qui réglemente les critères d'agrément des médecins généralistes.

On se souvient du tollé provoqué la semaine dernière par l’annonce du gel des dépenses des PMG. Les syndicats médicaux, les cercles de médecine générale du Nord et du Sud se sont mobilisés en Front Commun

L'Observatoire de la Santé du Hainaut (OSH) consacre ce jeudi à Mons un colloque sur le rôle des médecins généralistes dans la prévention-santé. Une récente enquête a révélé les difficultés des généralistes à aborder la prévention primaire, c'est-à-dire les mesures permettant d'éviter l'apparition des maladies.

Pages