Formulaire de recherche

L'Académie de Recherche et d'Enseignement supérieur recommande que l'examen d'entrée désormais imposé aux études de médecine et dentisterie soit dorénavant organisé lors de deux sessions.

Une septantaine d'étudiants en médecine ou en dentisterie ont été déboutés par le Conseil d'Etat selon deux arrêts rendus jeudi.

Près de 70 étudiants ont plaidé leur cause lundi devant le Conseil d'Etat, lors de la troisième audience consacrée aux recours intentés par des étudiants en médecine ou en dentisterie.

Un mois après le premier examen d'entrée aux études en médecine et en dentisterie organisé en FWB, des centaines d'étudiants en contestent les résultats devant la justice.

Le contenu des examens de l'année prochaine sera en ligne avec celui des années précédentes, mais le niveau de difficulté sera moins élevé.

Près de 1.000 candidats (989) à l'examen d'entrée aux études en médecine et dentisterie, organisé le 8 septembre dernier, étaient inscrits en première bachelier lors de l'année académique 2016-2017, indique lundi l'Académie de recherche et d'enseignement supérieur (Ares) à Belga. Seuls 246 d'entre eux ont été déclarés lauréats, dont 224 en médecine et 22 en dentisterie, soit à peine un quart.

Le nombre de lauréats à l'examen d'entrée aux études en sciences médicales et dentaires en Flandre a été revu à la hausse en raison d'un "problème" dans une question de physiqu

L'examen d'entrée au premier cycle en sciences médicales et dentaires a laissé sur le carreau de nombreux étudiants. Certains veulent se rabattre sur les sciences vétérinaires

Cinquante-cinq candidats supplémentaires ont été déclarés en réussite jeudi par le Jury de l'examen d'entrée aux études en sciences médicales et dentaires en Fédération Wallonie-Bruxelles du 8 septembre 2017, annonce l'Académie de Recherche et d'Enseignement Supérieur (ARES). Au terme de cette délibération, le nombre de lauréats de l'examen est porté de 641 à 696 et le taux de réussite à l'épreuve passe de 18,47% à 20,04%.

Plusieurs centaines de candidats malheureux aux études de médecine et dentisterie ont chargé différents cabinets d'avocats d'intenter des recours au Conseil d'Etat contre l'examen d'entrée organisé le 8 septembre dernier, rapporte lundi la Libre sur son site internet.

Selon le site, le cabinet Misson devrait ainsi déposer 110 recours individuels ce mercredi. Et d'autres cabinets devraient faire de même sous peu.

Pages