Formulaire de recherche

Selon la Cour constitutionnelle, l'article 13 du décret du 29 mars 2017 relatif aux études de sciences médicales et dentaires viole les articles 10, 11 et 24 de la Constitution

L'examen d'entrée francophone pour les études de médecine et de dentisterie se déroulera cette année en deux sessions, le 6 juillet et le 5 septembre prochains sur le site du Heysel

La majorité PS-cdH au parlement de la fédération Wallonie-Bruxelles a bloqué mercredi soir l'adoption par l'assemblée de deux motions de l'opposition -l'une déposée par le MR, l'autre par Ecolo- demandant au gouvernement de permettre aux étudiants de 1er bachelier de médecine et dentisterie ayant acquis 30 des 60 crédits l'an dernier de poursuivre leur formation, malgré le fait qu'ils aient raté l'examen d'entrée.

Marcourt n'entend pas permettre à l'ensemble des étudiants de 1er bac de médecine et dentisterie ayant réussi l'an dernier entre 30 et 44 crédits mais raté l'examen d'entrée en septembre de poursuivre leur formation.

Le CIUM (Comité Inter-Universitaire des Etudiants en Médecine), l'UNECOF (Union des Etudiants de la Communauté française) et l'AGE (Assemblée Générale des Etudiants de l'UNamur) adressent lundi une lettre ouverte au ministre de l'Enseignement supérieur Jean-Claude Marcourt (PS), lui demandant d'étendre à tous les étudiants ayant réussi entre 30 et 44 crédits l'autorisation de poursuivre leur 1re année en médecine ou dentisterie malgré leur échec à l'examen d'entrée.

Le gouvernement flamand a décidé de réformer en profondeur, tant sur le fonds que sur la forme, l'examen d'entrée imposé en Flandre aux candidats médecins et dentistes

Le tribunal de première instance de Bruxelles a autorisé une dizaine d'étudiants à poursuivre leur 1ère année en médecine ou dentisterie bien qu'ils aient échoué à l'examen d'entrée

La Cour constitutionnelle a annulé jeudi un article du décret francophone organisant un examen d'entrée en médecine et en dentisterie, sans toucher cependant au principe même de cette épreuve de sélection des étudiants.

Le tribunal civil de Bruxelles a examiné le recours en justice d'une quarantaine étudiants en médecine dits "reçus-collés"

L'Académie de Recherche et d'Enseignement supérieur recommande que l'examen d'entrée désormais imposé aux études de médecine et dentisterie soit dorénavant organisé lors de deux sessions.

Pages