Formulaire de recherche

La Cour constitutionnelle a rejeté le recours intenté par plusieurs organismes d'indépendants et de professions libérales contre le relèvement de la taxation sur le boni de liquidation.

Pour la troisième fois en vingt ans, les étudiants se sentent menacés de ne pouvoir exercer leur métier et manifestent dans les rues, constate l’ABSyM.

Le budget des soins de santé proposé par le gouvernement a été adopté par le Conseil général – sans enthousiasme.

L’ABSyM comprend la détresse des étudiants, mais ne peut souscrire à l’argument d’une pénurie de médecins justifiant l’abandon de la planification existante.

L’Agence intermutualiste (AIM) vient de publier un classement des hôpitaux. Elle sait pertinemment bien que ce n’est pas là un geste anodin et qu’elle jette l’opprobre sur certains établissements avec les conséquences que cela peut impliquer sans que son analyse n’ait d’autre base que les informations limitées dont elle dispose dénonce dans un communiqué vendredi l’ABSyM.

L’ABSyM partage les préoccupations de l’Association Médicale Mondiale en ce qui concerne les poursuites menées à l’encontre de l’Association médicale turque.

L’ABSyM ne nourrit pas l’illusion de voir tous ses arguments retenus mais ne peut se résoudre à ce qu’ils soient purement et simplement ignorés.

La Cour constitutionnelle a rejeté la demande des médecins, des associations de médecins et du syndicat flamand de médecins BVAS d'annuler l'interdiction du supplément d'honoraires sur les chambres à deux lits, rapporte De Standaard jeudi.

 Les hôpitaux ne peuvent plus facturer de supplément d'honoraires sur les chambres à deux lits depuis 2009. Mais certains d'entre eux continuaient à le faire. Le supplément n'était alors pas facturé pour la chambre mais versé au médecin des patients qui choisissaient en connaissance de cause d'être hospitalisés dans une chambre à deux lits.

Les médias n’hésitent pas à publier des chiffres préoccupants relatifs aux infections nosocomiales, sans trop de nuances ou d’explications, dénonce l’ABSyM.

La presse a récemment fait état d’un refus de soins à une patiente sous prétexte qu’elle était juive.

Pages