Formulaire de recherche

  Cette rubrique rassemble vos questions/réponses au sujet des médicaments (médicaments qui ne sont plus en vente, changements de conditions de remboursement ou de délivrance, ...).   
Pour réagir ou soumettre une question: cliquez ici 
Elle est réalisée en collaboration avec le Groupement Francophone des Pharmaciens (G.P.F.).

Pour réagir ou soumettre une question: cliquez ici 

Vous pouvez aussi consulter l'enews Médecin-Pharmacien, Newsletter réalisée par la SSMG et la SSPF, en collaboration avec MediPlanet, qui se veut un trait d’union entre médecins généralistes et pharmaciens par le biais d’informations pratiques.

 

Sommaire des questions/réponses
  • Fluimucil® 1 et 3 flacons actuellement manquant
  • J’ai un patient qui prend du Requip® mais il m’a dit qu’il n’était plus remboursé ?
  • J’ai prescrit du Dépronal® à un patient… mais son pharmacien lui a dit qu’il était indisponible ?
  • La situation de l’Acedicon® (disponibilité) a-t-elle évoluée depuis mars?
  • Quelle est la durée de validité de mes prescriptions de médicaments ?
  • J’ai un patient atteint de plaies chroniques. J’ai entendu parler d’une intervention pour le remboursement des pansements actifs. Comment dois-je procéder ?
  • J’ai entendu parler d’une préparation magistrale de probénécide pour le traitement de la goutte chez un patient qui a une intolérance à l’allopurinol… Serait-ce une alternative intéressante ?
  • J’ai prescrit du Daivonex® onguent à un patient mais il me dit que son pharmacien n’a pu lui délivrer que la crème ?
  • J’aimerais prescrire de l’Acedicon® à un patient… est il à nouveau disponible ?
  • Le buproprion est disponible sous le nom de Wellbutrin®. Cette spécialité est elle aussi utilisée pour le traitement du sevrage tabagique ?
  • J’ai entendu dire que le Casodex® 28 x 150 mg avait été remis sur le marché?
  • Cervarix et Gardasil?
  • Transec?
  • Prescription pour le Dafalgan?

 

  • Fluimucil® 1 et 3 flacons actuellement manquant 29/10/2008
    Fluimucil® 1 et 3 flacons actuellement manquant devrait revenir sur le marché belge à partir de la mi-janvier 2009.
     
  • J’ai un patient qui prend du Requip® mais il m’a dit qu’il n’était plus remboursé ? 28/08/2008
    Depuis le 1ER juin, le Requip® est passé de la catégorie B à la catégorie Bf.
    Il est donc nécessaire d’adresser une demande de remboursement au médecin conseil.
    Cette demande peut être faite de différentes manières suivant qu’il s’agit d’un nouveau patient, d’un patient déjà sous traitement ou d’une prolongation :
    Pour les nouveaux patients:
    Les neurologues, les neuropsychiatres, les neurochirurgiens, les internistes, sont les seuls spécialistes à pouvoir demander l’autorisation de remboursement et doivent joindre à cette demande un rapport dans lequel ils certifient le diagnostic de la maladie de Parkinson, justifient l’instauration d’un traitement par Requip® et donnent des directives en terme de posologie.
    En cas d’accord, le médecin-conseil délivre une autorisation selon le formulaire “modèle d” qui est valable pour une période de 12 mois.
    Pour les patients déjà sous traitement avec Requip® :
    Le médecin traitant (généraliste ou spécialiste) peut faire la demande de remboursement, auprès du médecin-conseil, valable pour une durée de 12 mois. A cette demande il est impératif de joindre un rapport circonstancié certifiant l’effet du traitement ainsi que la posologie.
    Prolongation d’un traitement avec Requip® :
    La prolongation devra être demandée auprès du médecin conseil à l’aide du formulaire “modèle d” complété par le médecin traitant.
    Toute autorisation pourra être prolongée pour de nouvelles périodes de 60 mois maximum.
    Le formulaire de demande de remboursement Requip est disponible sur MediBase

     

  • J’ai prescrit du Dépronal® à un patient… mais son pharmacien lui a dit qu’il était indisponible ? 24/06/2008
    En effet, la firme Pfizer nous a communiqué que le Dépronal® était pour l’instant indisponible sur le marché. Il sera à nouveau disponible vers mi-juillet. 
     
  • La situation de l’Acedicon® (disponibilité) a-t-elle évoluée depuis mars? 24/06/2008
    La situation n'a pas évolué depuis mars.
    La firme Boehringer Ingelheim a informé les grossistes qu’ils avaient été amenés à rechercher un nouveau fournisseur afin de maintenir l’Acedicon® sur le marché belge. Le transfert de production a pris plusieurs mois et le nouveau fournisseur a rencontré des problèmes de stabilité. La firme et le nouveau fournisseur mettent absolument tout en œuvre pour remédier à cette situation. De telles recherches prennent du temps (y inclus test de stabilité). C’est pourquoi l’Acedicon® sera encore indisponible sur le marché belge et grand-ducal pendant plusieurs mois.
     
  • Quelle est la durée de validité de mes prescriptions de médicaments ? 04/06/2008
    Selon la circulaire INAMI du 12/12/2007, le document de prescription donne droit à une intervention de l'assurance jusqu'à la fin du troisième mois calendrier qui suit.
    Deux possibilités sont envisageables :
    1° cas : le prescripteur a uniquement daté et signé le formulaire de prescription et n'a apporté aucune mention dans la case " délivrable à partir de la date précitée ou à partir du…"
    Dans ce cas, une ordonnance prescrite par le médecin le 1er janvier, peut être délivrée du 1er janvier au 30 avril
    2° cas : le prescripteur a rempli la date dans la case "délivrable à partir de la date précitée ou à partir du…"
    Dans ce cas, l’ordonnance prescrite par le médecin le 1er janvier et qui rempli la case "délivrable à partir de la date précitée ou à partir 1er juin"
    La délivrance doit se faire du 1er juin au 30 septembre.
    Il n'y a pas d'intervention de l'assurance si la prescription est délivrée entre les deux dates !

 

 

J’ai un patient atteint de plaies chroniques. J’ai entendu parler d’une intervention pour le remboursement des pansements actifs. Comment dois-je procéder ?
07/05/2008
Deux nouvelles interventions sont prévues pour les pansements destinés aux patients atteints de plaies chroniques (plaies traitées pendant 6 semaines et insuffisamment guéries après cette période) :

• intervention forfaitaire de 20 EUR/mois ;
• intervention supplémentaire de 0,25 EUR pour certains pansements,

La liste des pansements concernés est disponible sur le site de l’INAMI.

Le médecin traitant doit :

• envoyer une « notification » au médecin-conseil de la mutualité. Cette notification donne droit aux interventions pour maximum 3 mois, mais elle est renouvelable 3 fois;
• ajouter sur les prescriptions destinées au pharmacien la mention « tiers payant applicable ».

Les différents éléments doivent être mentionnés sur la notification à adresser au médecin-conseil sur base de l’arrêté royal du 3 juin 2007 portant exécution de l’article 37, §
16bis, alinéa 1er, 3° et alinéa 4, de la loi relative à l’assurance obligatoire soins de santé et indemnités, coordonnée le 14 juillet 1994, en ce qui concerne les pansements actifs.

I – Identification du bénéficiaire (nom, prénom, N°-NISS)
¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬

II – Eléments à attester par le médecin traitant

Quatre cas sont envisageables :

1° : Première notification, pour une première période de 3 mois.

Je soussigné, docteur en médecine, certifie que le bénéficiaire mentionné ci-dessus présente une plaie chronique qui est insuffisamment cicatrisée après un traitement classique de six semaines, du type suivant :
• Ulcère artériel ;
• Ulcère veineux ;
• Ulcère diabétique ;
• Ulcère de pression de stade II, III ou IV ;
• Ulcère neuropathique (chez des patients non-diabétiques) ;
• Ulcère des vascularites ;
• Hydradénite suppurée ;
• Plaie oncologique ;
• Plaie post-chirurgicale ;
• Plaie par brûlure
• Ulcère chronique non repris ci-dessus pour lequel des pansements actifs sont la seule alternative thérapeutique,

confirmé par un médecin spécialiste en dermato-vénéréologie, après un examen diagnostique.

2° : il s’agit d’une 2ème notification, visant un renouvellement pour une nouvelle période de 3 mois. Cette prolongation est justifiée sur base des raisons suivantes :
…………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………
3° : il s’agit d’une 3ème notification, visant un renouvellement pour une nouvelle période de 3 mois. Cette prolongation est justifiée sur base des raisons suivantes :
…………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………
4° : il s’agit d’une 4ème et dernière notification, visant un renouvellement pour une nouvelle période de 3 mois. Cette prolongation est justifiée sur base des raisons suivantes :
…………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………
Je tiens à la disposition du médecin-conseil et les éléments de preuve établissant que le bénéficiaire concerné se trouve dans la situation attestée.

III– Identification du médecin traitant (nom, prénom, adresse, N°INAMI)

¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬¬ ¬¬DATE / CACHET ET SIGNATURE DU MEDECIN

 

J’ai entendu parler d’une préparation magistrale de probénécide pour le traitement de la goutte chez un patient qui a une intolérance à l’allopurinol… Serait-ce une alternative intéressante ?
07/04/2008
Au mois de novembre, le Comburic ® (une association d’allopurinol et de l’uricosurique benzbromarone) a été retirée du marché. Il n’existe plus de spécialité à base d’uricosurique en Belgique. Pour rappel, la spécialité à base de benzbromarone seule avait déjà été retirée du marché en raison de son hépato toxicité.
Toutefois les uricosuriques peuvent être utiles dans le traitement prophylactique de deuxième choix de la goutte en cas d’intolérance à l’allopurinol ou de récidive sous allopurinol.

 

J’ai prescrit du Daivonex® onguent à un patient mais il me dit que son pharmacien n’a pu lui délivrer que la crème ?
07/04/2008
Léo pharma a décidé de mettre un terme, à dater du 1er janvier 2008, aux livraisons de Daivonex® onguent destinés au traitement du psoriasis vulgaris, en Belgique et au Grand-duché de Luxembourg. Les autres médicaments à base de calcipotriol (Daivonex ® crème, Daivonex®lotion et Dovobet®onguent) restent quand à eux disponibles sur le marché.

 

J’aimerais prescrire de l’Acedicon® à un patient… est il à nouveau disponible ?
31/03/2008
La firme Boehringer Ingelheim a informé les grossistes qu’ils avaient été amenés à rechercher un nouveau fournisseur afin de maintenir l’Acedicon® sur le marché belge. Le transfert de production a pris plusieurs mois et le nouveau fournisseur a rencontré des problèmes de stabilité. La firme et le nouveau fournisseur mettent absolument tout en œuvre pour remédier à cette situation. De telles recherches prennent du temps (y inclus test de stabilité). C’est pourquoi l’Acedicon® sera indisponible sur le marché belge et grand-ducal pendant plusieurs mois.

 

Le buproprion est disponible sous le nom de Wellbutrin®. Cette spécialité est elle aussi utilisée pour le traitement du sevrage tabagique ?
10/03/2008
Le bupropion était déjà commercialisé sous le nom de la spécialité Zyban® pour faciliter l’arrêt du tabagisme. Il a été développé au départ comme antidépresseur. Depuis décembre 2007, il est disponible sous le nom de la spécialité Wellbutrin®. Néanmoins cette spécialité est enregistrée pour le traitement des épisodes de dépression majeure.

 

J’ai un patient atteint d’un cancer de la prostate…. J’ai entendu dire que le Casodex® 28 x 150 mg avait été remis sur le marché. Qu’en est-il ?
10/03/2008
En août 2007, la spécialité Casodex® 150 mg avait été retirée du marché. Ce retrait était la conséquence d’une suspension d’enregistrement.
Depuis le 01/12/2007, cette spécialité est de nouveau inscrite dans le chapitre IV et donc, remise sur le marché et remboursable sous les critères suivants :
- Attestation type « e » valable 12 mois max. 13 boîtes, renouvelable pour de nouvelles périodes de 12 mois.
Cette spécialité est indiquée chez les patients atteints de cancer de la prostate localisé ou localement avancé, soit en monothérapie, soit en complément d’un traitement curatif.     
 

 

J'ai prescrit du Cervarix à des jeunes filles et le pharmacien m'a appelé en me disant que Cervarix est réservé aux femmes actives... et que seul Gardasil est remboursé chez les jeunes filles
21/01/2008
Le Gardasil ® est commercialisé en Belgique depuis novembre 2006. Le vaccin est enregistré pour la prévention des dysplasies de haut grade du col de l’utérus et de la vulve, et des cancers du col de l’utérus et en prévention des verrues génitales externes. Il est constitué de protéines de papillomavirus humain (HPV) de types 6, 11, 16 et 18.
Le Cervarix ® est quand à lui disponible sur le marché belge depuis octobre 2007. Il est constitué uniquement de protéines L1 de papillomavirus 16 et 18. Il est enregistré pour la prévention des néoplasies intraépithéliales cervicales de haut grade et du cancer du col de l’utérus (pas pour la prévention des verrues génitales externes)

Les deux vaccins coûtent à l’unité 130, 22 euros prix public.

Néanmoins, depuis le 1er novembre 2007, l’A.R. du 18/10/2007(M.B. du 19/10/2007 - Ed.3) prévoit le remboursement du Gardasil® dans certaines conditions :
- la 1ère administration doit être prescrite chez les jeunes filles qui ont atteint l'âge de 12ans mais pas encore l'âge de 16 ans,
- le nombre de conditionnements remboursables est limité à 3 doses maximum par bénéficiaire
- le médecin prescripteur doit inscrire sur l'ordonnance la mention "1ère dose" ou "2èmedose" ou "3ème dose",
- pour la 2ème prescription, le médecin doit inscrire la date de la 1ère dose
- pour la 3ème prescription, le médecin doit inscrire la date des 2ème et 3ème doses.

Si ces différentes conditions sont remplies, une dose de Gardasil® remboursée coûte 10, 60 euros pour un actif et 7,10 euros pour un vipo.
Le Cervarix ® n’est pas encore remboursé et chaque dose coûte 130,22 euros.
Suivant les données actuelles et afin d’obtenir une protection maximale du vaccin, ceux-ci doivent être administrés chez les jeunes filles avant le début de leur activité sexuelle. Chez les femmes ayant déjà une vie sexuelle active, et qui sont déjà infectées par un ou plusieurs des types contre lesquels les vaccins protègent, la vaccination n’influencerait pas l’évolution de cette infection.
Les femmes vaccinées doivent néanmoins effectuer un examen régulier du col utérin, les deux vaccins ne contenant pas tous les types de HPV.
 
 

 

Pourquoi le Transtec est-il soumis à la même loi sur les stupéfiant que le durogesic?  Autrement dit, il faut prescrire le dosage en toute lettre et on me refuse mes ordonnances imprimées (elle ne peuvent être écrites qu'à la main)...
11/01/2008
Le Transtec® est repris comme psychotrope. D’après l’AR du 22 janvier 1998, le pharmacien tenant officine ou dépôt ne peut délivrer des substances psychotropes :
- que sur prescription originale écrite, datée et signée d’un médecin, d’un médecin vétérinaire ou d’un praticien de l’art dentaire.
- L’ordonnance mentionne lisiblement les noms et adresse du signataire et, en toutes lettres, le dosage et le nombre des ampoules, cachets, comprimés, granules, capsules, pilules, poudres, etc…
 
 

 

Environ 50% des pharmaciens demandent une prescription pour du Dafalgan 1 gr alors que l'autre moitié n'en demande pas...
12/12/2007
La notice scientifique du Dafalgan® fait mention du statut légal de délivrance:

Dafalgan Forte 1 g comprimés effervescents, Dafalgan Forte 1 g comprimés:
- 8 comprimés: en vente libre.
- 16, 32 et 50 comprimés: sur prescription médicale ou demande écrite du patient.

Dafalgan 500 mg comprimés effervescents, Dafalgan 500 mg comprimés:
- 20 comprimés: en vente libre.
- 30 et 32 comprimés: sur prescription médicale ou demande écrite du patient.
- 100 comprimés: réservé à l'usage hospitalier.

Dafalgan Adulte 600 mg, Grand Enfant 300 mg, Jeune Enfant 150 mg et Nourrisson 80 mg suppositoires: vente libre.

Dafalgan Pédiatrique 30 mg/ml solution buvable: vente libre

Selon la loi sur la délivrance des médicaments: le paracétamol fait partie de la liste 2. Pour les médicaments de la liste 2 qui sont utilisés en usage interne et qui contiennent une dose supérieure à la dose massive (Dose Massive: toute quantité réellement dangereuse et, en tout cas, 3 fois la dose maximale journalière à savoir pour le paracétamol 10,05 gr), la délivrance se fait sous prescription médicale ou demande écrite du patient.

Les 50% des pharmaciens qui ne demandent pas une prescription font donc signer une demande écrite au patient dans le cas où ils n’ont pas de prescription du médecin.

Quand aux associations de paracétamol avec la codéine, elles sont toutes sous prescription médicale.
 

 

Profession: