Le médecin est le dindon de la farce d’un financement chancelant des hôpitaux