Formulaire de recherche

Osimis, solution open source belge pour faciliter l'accès à l'imagerie médicale
06/07/2016 - 08:06

Osimis, la première spin-off du CHU de Liège spécialisée dans l'imagerie médicale, a été présentée mercredi devant la presse à Jambes. Ses créateurs sont partis du constat que l'imagerie médicale évolue rapidement et que très souvent, l'examen d'un patient est manipulé par différents acteurs du monde médical localisés en de multiples endroits. La mission d'Osimis est donc de proposer un ensemble de solution software rendant l'accès à l'imagerie médicale simple, efficace et à un meilleur coût.

Tout a débuté en 2011, quand Sébastien Jodogne, un chercheur du CHU de Liège, a commencé à travailler sur un serveur d'imagerie médicale en open source baptisé Orthanc pour répondre aux besoins du service de radiothérapie.

En mars 2015, Sébastien Jodogne a reçu pour Orthanc un award décerné par la Free Software Foundation au MIT (Massachusetts Institute of Technology) à Boston aux Etats-Unis. Sur base d'Orthanc, la société Osimis a alors été créée en septembre 2015 avec pour objectif d'atteindre un marché plus large en fournissant des produits et des services visant à aider les spécialistes médicaux du monde entier à innover dans le domaine de l'imagerie médicale. Depuis avril dernier, Osimis collabore avec Microsoft en adaptant ses solutions au cloud Azure.

Trente-trois millions d'examens d'imagerie médicale sont réalisés annuellement en Belgique. Vingt millions de ces examens sont gravés sur CD et envoyés par la poste pour être échangés entre les professionnels de la santé. Or, il s'agit d'un processus lent et coûteux (gaspillage de 130 millions d'euros d'après Osimis), sans compter que 14% des examens d'imagerie médicale doivent être refaits car l'image n'est pas accessible dans l'unité de soins où le patient est suivi (gaspillage supplémentaire de 100 millions d'euros). Orthanc permet de sortir de cette "ère du jurassique" en créant, grâce à l'open source, des outils de collaboration autour de l'imagerie médicale dans le cloud. Toute l'imagerie médicale du patient est ainsi concentrée dans un seul serveur.

Le fait de stocker des images dans le cloud présente de nombreux atouts: cela permet aux hôpitaux la mutualisation de l'infrastructure de plusieurs sites et ainsi une réduction substantielle des coûts, une sécurité plus importante tant en termes de redondance de stockage qu'en termes d'accès aux données par des tiers, et enfin, un accès plus facile pour les utilisateurs. Orthanc a déjà été téléchargé plus de 50.000 fois à travers le monde dans plus de 200 hôpitaux.

Grâce à un partenariat actif avec l'Agence wallonne à l'exportation (AWEX), Osimis - qui vise un chiffre d'affaires de 280.000 euros pour 2016 - participera à plusieurs événements comme Médica 2016 et les Journées françaises de la radiologie. L'équipe opérationnelle d'Osmis compte actuellement six personnes et bientôt une septième. "Le besoin de partage d'images médicales est exponentiel et Osimis se positionne comme pionnier et innovateur dans ce domaine", commente son nouveau président, Jacques Galloy. Il se réjouit enfin d'une seconde levée de fonds de 370.000 euros (la société ayant été fondée avec 203.000 euros de capital) qui va permettre à Osimis de se développer davantage.