Formulaire de recherche

Menace terroriste : des explosifs en pharmacie !
08/04/2016 - 02:53

Certaines substances telles que le nitrate d’ammonium ou le perchlorate de potassium peuvent être utilisées comme précurseurs d’explosifs. Afin d'empêcher que de telles substances ne tombent entre les mains d'individus cherchant à commettre des attentats terroristes ou à déployer d'autres activités criminelles, la Police judiciaire fédérale avait créé en 2013, en partenariat avec la Fédération des Entreprises de Belgique (FEB), un « Point de contact précurseurs d’explosifs ».

Cette initiative visait, d'une part, à sensibiliser les entreprises à cette problématique et, d'autre part, à les amener à signaler toute transaction suspecte, vol ou disparition non traçable de ces substances. Un dépliant fournit quelques conseils pratiques pour identifier les achats suspects et la marche à suivre pour signaler de tels achats.

Pour tout signalement lié à des précurseurs d'explosifs, le Point de Contact National (disponible 24h/24) se situe donc au niveau de la Police fédérale:

Notez que vous pouvez également commander gratuitement, via le site web de la FEB, une brochure plus détaillée qui explique ce que sont des transactions suspectes, des vols et des disparitions non traçables, comment ces faits peuvent être détectés et comment il convient d’y réagir. Vous y trouverez aussi différents scénarios types, ainsi qu'une liste des substances faisant l'objet d'un signalement obligatoire.

(Source APB)