Formulaire de recherche

Lancement d'un site internet de suivi des cas de bronchiolites à VRS
08/09/2016 - 02:45

Un site web (http://rsv.epidemie.be) de suivi des cas de bronchiolites à VRS (virus respiratoire syncytial) a été lancé jeudi à l'initiative du Rega Instituut KULeuven et avec le soutien de l'entreprise biopharmaceutique AbbVie. Il s'agit du premier site épidémiologique belge basé sur des données en temps réel. La plate-forme permet aux laboratoires de transmettre quotidiennement leurs données (nombre de tests VRS positifs et nombre total de tests). Les acteurs de la santé et les parents peuvent ainsi savoir en direct où en est la saison du VRS en Belgique. Sur le site, les parents des régions touchées trouveront aussi des informations complémentaires au sujet des mesures préventives permettant d'endiguer au mieux l'épidémie.

« Pour les jeunes parents et ceux qui vont bientôt l'être, ainsi que pour leurs nouveau-nés, la saison du VRS va bientôt commencer. Elle dure d'octobre à mars », explique le Prof. Dr. Marc Van Ranst, virologue au Rega Instituut KULeuven. « Aussi sommes-nous heureux de pouvoir lancer maintenant ce site de tracking. Il s'agit en effet d'un outil performant de lutte contre la propagation du VRS et de la bronchiolite, la plus courante des inflammations des voies respiratoires inférieures causées par le virus chez les enfants. Dans les prochains mois, nous espérons que d'autres laboratoires vont s'engager en faveur de l'initiative afin d'offrir un état des lieux encore plus complet. »

Prévention seulement

Chaque année, en Belgique, en moyenne 6.000 nouveau-nés souffrent de bronchiolite. Cette infection virale aiguë des voies respiratoires est la principale cause d'hospitalisation des bébés, avec un séjour à l'hôpital pouvant durer de 4 à 10 jours1. Il n'existe pas encore de traitement curatif : seuls les symptômes (notamment la toux, une respiration sifflante, une légère fièvre) peuvent être traités. Chez les nourrissons à risque, la bronchiolite peut occasionner des difficultés respiratoires graves2, des affections chroniques des voies respiratoires, voire une issue fatale dans les cas extrêmes3. Les enfants un peu plus âgés courent un risque accru d'asthme ou de respiration sifflante persistante4.

« La prévention est aujourd'hui le seul moyen pour protéger les bébés à haut risque de la bronchiolite du VRS. Le site web de suivi facilitera la prévention en expliquant aux parents les précautions à prendre. Pour limiter l'infection, des mesures d'hygiène simples sont recommandées : bien se laver les mains, désinfecter régulièrement les jouets, aérer la chambre de l'enfant, éviter les locaux enfumés par le tabac, etc. », poursuit le Prof. Dr. Marc Van Ranst.

Prématurés vulnérables

Pour la plupart des enfants nés à terme et en bonne santé, l'infection au VRS ne pose guère de difficultés. Ce sont les nouveau-nés affaiblis, souffrant d'une maladie chronique et surtout nés avant terme, avec des voies respiratoires moins développées et un système immunitaire immature, qui peuvent connaître des complications sérieuses. « En tant que prématurés, les nourrissons et jeunes enfants courent un plus grand risque de développer une forme sérieuse de bronchiolite », déclare Véronique Van den Abeele, présidente de Préma-Namur. « Il est donc d’autant plus important de sensibiliser les parents de bébés prématurés quant aux mesures préventives afin de leur éviter une éventuelle réhospitalisation. »

Références:

1 Simoes EA, Carbonell-Estrany X. Impact of severe disease caused by respiratory syncytial virus in children living in developed countries. Pediatr Infect Dis J 2003; 22(2 Suppl): S13-8; discussion S18-20.

2 Kliegman: Nelson Textbook of Pediatrics, 19th ed. Chapter 383 – Wheezing, Bronchiolitis, and Bronchitis.

3 Sampalis JS. Morbidity and mortality after RSV-associated hospitalizations among premature Canadian infants. J Pediatr. 2003 Nov;143(5 Suppl):S150-6.  

4 Pérez-Yarza EG. Pediatric Infectious Disease Journal 2007.