Formulaire de recherche

Grippe : le choix du vaccin trivalent en MRS pourrait être problématique pour les personnes âgées
10/02/2016 - 02:10

L'arrivée de l'épidémie de grippe annoncée le 3 février par l’ISP  a été confirmée dans toutes les régions de Belgique. Une épidémie qui pourrait se révéler problématique pour les personnes âgées se trouvant dans une maison de retraite où la vaccination s’est faite majoritairement avec un vaccin trivalent.

Actuellement on est pour les influenza positifs à 44% d’influenza A (83% de A(H1N1)) et 56% d’influenza B avec 87% de B Victoria, souche que le vaccin trivalent ne contient pas.

Le vaccin trivalent contient les trois souches suivantes : A/California/7/2009 (H1N1) pdm09, A/Switzerland/9715293/2013 (H3N2) et B/Phuket/3073/2013. L'an passé, c'était la souche A (H3N2) qui avait muté rendant le vaccin beaucoup moins efficace.

En général, les personnes âgée sont plus touchées par le H3N2 , et moins par le H1N1 et le B . Il faudra cependant attendre l’évolution de  l’épidémie pour être certain que cela se vérifie. « Pour les personnes âgées contaminée par une souche B Victoria, le fait d’être vacciné avec le vaccin trivalent serait quand même problématique. » confie Isabelle Thomas, responsable des données virologiques de l’Institut de Santé Publique, à MediPlanet.  Et quand on sait que les derniers chiffres du rapport de performance du KCE  fait état d’un taux de vaccination de plus de 80 % chez les personnes âgées dans le secteur résidentiel (MRPA/MRS),  on peut  donc s’inquiéter d’un vaccin peu ou pas efficace.

Or, selon nos informations, les maisons de repos ont majoritairement acheté ces vaccins trivalents, moins coûteux que le nouveau vaccin tétravalent disponible sur le marché depuis cette année.

Une tendance confirmée à MediPlanet par le Dr Geert Top responsable pour les vaccins et la vaccination à la région flamande.  En Flandre, c’est la région qui fournit les vaccins aux maisons de repos agréées. Entre septembre et novembre, 75.693 vaccins trivalents de la marque Influvac S ont été commandés et distribués  pour la vaccination des pensionnaires des maisons de repos agréées en Flandres. Un vaccin contre la grippe qui n'offre pas une protection optimale contre le virus. 

Ces problèmes auraient pu être anticipés, estime le virologue Marc Van Ranst dans les journaux du groupe Mediahuis mercredi.  "Il y a pour la première fois sur le marché des vaccins de nouvelle génération, mais le Conseil supérieur de la Santé a refusé d'opter pour ceux-ci de peur d'avantager GSK, son unique producteur." Une situation similaire l'hiver passé avait mené à une augmentation de quelque 4.400 décès pendant les trois premiers mois de l'année.

Selon le Dr van Ranst ce serait cependant «injuste» d'accuser le gouvernement flamand d'avoir délivré un vaccin trivalent pour leurs maisons de repos déclare t-il à MediPlanet. "Cela ne pouvait pas être autrement . Le gouvernement flamand avait signé un contrat à durée déterminée. Il pourra renégocier le contrat pour la prochaine saison de la grippe. Mais dans deux ans tous les vaccins seront quadrivalent", annonce le ex-commissaire à la grippe.

Selon les derniers chiffres de l’Association Pharmaceutique Belge, 1.812.210 vaccins contre la grippe ont été vendus dans les officines ouvertes au public, dont 1.002.174 vaccins tétravalent Alpharix-Tetra de GSK.

«Trois quarts des médecins traitants belges ont prescrit le vaccin quadruple à leur patient. C'est un record mondial », affirme Marc Van Ranst qui nuance les informations publiés dans les journaux du groupe Mediahuis. « Les patients qui ont reçu ce vaccin sont protégés contre toutes les souches en circulation. »