Formulaire de recherche

Des contrôles psychologiques obligatoires pour les médecins ? Les réactions de l’Ordre et des syndicats
12/09/2016 - 02:23

L'association de médecins généralistes Domus Medica et la ministre fédérale de la Santé, Maggie De Block (Open Vld), veulent aider les médecins qui souffrent de burn-out, de problèmes d'alcool ou psychologiques en mettant en place un contrôle médical annuel et obligatoire ainsi qu'un numéro d'urgence national, écrit lundi Het Nieuwsblad.

« Un tel contrôle peut s'inspirer du screening des pilotes » , indique le professeur de médecine générale Dirk Avonts (UGent). "Outre leur vue et leur ouïe, leur santé mentale peut également être testée. En organisant ce contrôle annuellement, des éventuels problèmes seront découverts à temps»  En moyenne, cinq médecins se suicident chaque année en Flandre. « Mais ce n'est que la pointe de l'iceberg » , ajoute Dirk Avonts. « Cette statistique ne dit rien sur tous les problèmes psychologiques qui en sont à la base.» 

Une proposition qui a surpris l’ensemble des acteurs médicaux et qui va certainement animer les débats dans les forums de médecins.

L’aile flamande de l’ABSyM a été la première à réagir. Pour son Président, « si comme Domus Medica,  nous sommes également préoccupés par la santé et le bien-être psychologique de nos collègues, l'idée d'une inspection annuelle obligatoire est un pas trop loin » De plus il met en doute le bien fondé d’un tel contrôle au niveau médical « vous allez rajouter encore plus de stress chez des personnes déjà fragilisées » et au niveau de l’organisation « comment allez-vous organiser un tel contrôle sur les 42.000 médecins en Belgique » s’interroge Marc Moens.  Quant aux suicides chez les médecins. « Chaque cas est une tragédie, mais le nombre de suicides chez les médecins n’est pas supérieurs à la moyenne flamande,» poursuit-il, ajoutant que ce dernier est le plus élevé en Europe.

Même son de cloche au GBO. « Le Groupement Belge des Omnipraticiens n’a pas été tenu informé, ni par le Cabinet de la Ministre ni par Domus Medica, de cette initiative ou concertation entre eux concernant la proposition d’un « contrôle médical annuel obligatoire » pour les médecins en exercice que ce soit sur le plan de leurs capacités physiques ou psychologiques ! » déclare à MediPlanet Paul De Munck

« Venir en aide aux médecins en burn-out ou éprouvant d’autres difficultés pour pratiquer leur art est une chose, exiger un examen d’aptitude en est une autre ! » Une opinion partagée par le Dr. David Simon, médecin de famille et co-fondateur du forum Action Santé. « Toute psychothérapie est vouée à l’échec si elle est imposée par l’autorité.  Une incitation auprès des responsables de GLEM de conseiller une prise en charge s’ils constatent un problème me semble plus logique. »

Mais le plus surpris a certainement été l’Ordre des médecins qui depuis des mois travaille sur un service d’aide aux médecins en détresse qui sera lancé officiellement lors d'un symposium le 25 octobre 2016 avec ... une allocution du ministre.

« Nous sommes en contact avec le cabinet de Madame De Block dans la mise en place du projet "Médecins en difficulté" et avons encore travaillé sur le projet ce jeudi, sans qu'il n'ait jamais été question de cette évaluation annuelle. » 

Du côté du Cabinet de la santé publique, on rappelle qu’il ne s’agit pas d’une initiative de la ministre « Il s’agit de deux initiatives : une de Domus Medica  et une de l’Ordre des médecins. Nous devons encore étudier les deux propositions. » déclare la porte-parole.